Profil

Auteur, réalisateur, producteur, acteur, depuis une trentaine d'années, Thierry de Coster navigue avec passion dans le monde du Cinéma, du Théâtre, de la Radio et de la Télévision.

A sa sortie de l’Institut des Arts de Diffusion en 84, il travaille 2 ans au JT de la RTBF avant de vivre, à 24 ans, la découverte de l’Afrique comme documentariste.

A son retour, il réalise une quarantaine de pubs pour le cinéma et la télévision et remporte le Grand prix à New-York en 88 pour le spot "Mannix".

Il intègre ensuite le milieu du cinéma au sein de la société Saga Film dont il devient responsable de la production documentaire dans les années 90.
En 94, il est diplômé de l'EAVE, les Entrepreneurs de l'Audio Visuel Européen.

En 1995, il produit « Le Rêve de Gabriel » de Anne Lévy-Morelle. Le film sortira en salles à Bruxelles en juin 1997 et restera plus de 17 mois à l'affiche. Il remporte le Prix de la Critique du meilleur film belge avant d'être vendu dans plus de 26 pays.

En 1997, Thierry de Coster crée sa propre société, SOKAN, avec laquelle il produit, en 6 ans, une trentaine de documentaires et deux longs-métrages.

Parallèlement, il développe ses talents d’acteur grâce à l’impro et intègre progressivement le giron professionnel en accumulant les expériences tant à la scène qu’à l’écran. Pendant 9 ans, il incarne le « Jef » de la désopilante saga « Kriek Bellevue ». En 2003, tout en conservant sa société, il décide de mettre un terme à ses activités de producteur cinéma pour se consacrer à sa vie d'acteur et au théâtre. Il devient parallèlement l'une des premières voix pub du pays, ce qui lui permet de se consacrer sereinement à la création de projets théâtraux.

Sa rencontre avec Odile Matthieu est déterminante : ensemble, entre 2006 et 2014, ils écrivent et interprètent trois spectacles qui vont enthousiasmer les foules : « Sincères Complaisances » et « Charges Comprises » et "Burn Out".

En 2015, après avoir joué pendant 20 ans avec les Souffleurs aux gradins, il crée un nouveau spectacle d'impro: MOTAMO avec Odile Matthieu, Christelle Delbrouck, Thomas Demarez, François-Xavier Fiévez, Gilles Delvaux et Caroline Veyt. Le spectacle fait un tabac tant dans le secteur privé que public et tourne un peu partout en francophonie.

Depuis 2012, Thierry s'est également remis à la réalisation de films avec 3 courts métrages de fiction: "Merci d'éteindre en partant", "Les oubliées" et "Prrreüte". Il termine actuellement l'écriture d'un premier long métrage documentaire: "Jusqu'à la lune et retour".

Passant de la scène à l'écran, de l'écriture à la production, devant ou derrière la caméra, d'un studio d'enregistrement ou animant une soirée prestigieuse, la diversité et la richesse de ses expériences accumulées permettent à Thierry de Coster de vivre pleinement sa vie d’artiste.